lundi 20 février 2017

Mortis

Auteur : Paul Blanchot
Edition : L'Ivre Book
Format numérique

Résumé :


« Elle est la Mort, aveugle et impartiale, crainte autant par les Dieux que par les Hommes.
Lorsqu'elle accède à la souveraineté du plus grand royaume terrestre, sa mainmise est sans pitié.
Les masques tombent, des plans s'échafaudent dans l'ombre, et les tyrans ne seront pas forcément ceux qu'on aurait crus ».
Une grande épopée de fantasy, centrée sur le personnage emblématique de nos cauchemars, celle que l'on ose à peine nommer, et que nos sociétés préfèrent ignorer de crainte qu'elle tourne son attention dans notre direction.




Paul Blanchot a eut la gentillesse de me faire parvenir son oeuvre. Merci à lui :)
On me parle de Fantasy, déjà je fonce, mais en plus une épopée où la Mort est le personnage central, cela avait tout pour m'intriguer et surtout m'attirer dans les filets de ce roman à la fois complet et complexe!


Dès les premières pages, j'ai mis le temps à trouver le sol pour poser mes petons, car sur le coup, ça ressemblait davantage à un remix de "The Walking Dead" qu'à de la Fantasy, euh je me suis trompée de livre ou mon cerveau en a permuté deux?
Eh bien non, ni l'un ni l'autre, enfin on doutera de la santé de mon cerveau mais ceci est une autre histoire mes agneaux...
Dans ces premières pages, on assiste tout simplement aux effets que l'incarnation de la Mort a eu sur le peuple : ils meurent mais leurs âmes demeurent ce qui en fait un joyeux tas de viande desséchée qui souhaite mourir totalement et ne plus errer sans but sur ces contrées.


J'ai mis un peu de temps à me mettre dans cette lecture, ce n'est pas le genre de roman qu'on savoure tout en mangeant des chips.
Il faut se concentrer car l'auteur nous fait voyager du présent au passé afin que l'on comprenne les tenants et les aboutissants de cette histoire : comment la Mort a pu s'incarner dans ce monde? Pourquoi sème t'elle la désolation? (Oui, c'est la Mort mais bon il y a forcément autre chose non?)
Il ne faut pas se perdre en route, et si vous avez la volonté de vous accrocher au fil du récit, vous en serez récompensés!


L'auteur a crée un univers et surtout une mythologie extrêmement riche et complexe dans le bon sens du terme.
Il a une imagination débordante et cela se ressent dans ce récit.
Les personnages sont modelés, ciselés à l'extrême ce qui leur donne une densité et un réalisme stupéfiants!
Par ailleurs, je trouve que cette histoire aurait même pu être déclinée en plusieurs tomes car je suis certaine que son auteur avait encore beaucoup à dire et on sent une volonté de vouloir "tout caser" dans ce roman.
Et c'est là que j'en reviens à la complexité : il y a beaucoup de rebondissements, on change souvent de lieux et on doit s'imprégner de la mythologie de chacun et tout cela doublé avec des descriptions très pointues, parfois je me suis un peu perdue...
Mais fort heureusement, j'ai la tête dure et je ne me suis pas laissée devancée aussi facilement, non mais!


En bref, un bon roman de Fantasy très riche avec une mythologie très bien pensée!



C'est Lundi, que lisez vous?#1


Je me lance enfin dans mon premier : "C'est Lundi, que lisez-vous?" *fierté*
Je trouve ce concept vraiment sympa et j'espère qu'il vous plaira également!^^
A noter que j'ai réussis à centrer mes images, youpiiiii :-D

Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, what are you reading ? de One's Person's Journey Through a World of Books
Le récapitulatif des liens se fait maintenant sur le blog de Galleane.

         Ce que j'ai lu la semaine dernière : 



Ce que je lis :




Ma prochaine lecture : 



Je n'en ai pas la moindre idée, tout dépendra de mon humeur^^



Bisous Livresques



samedi 18 février 2017

La mystère des Ghénas

Auteur : Amélie Haurhay
Autoédition
Format numérique


Résumé :



Au cœur de la forêt, un village abrite le peuple des Ghénas.
Ceux-ci vivent sans contact avec le monde extérieur et en totale harmonie avec la nature environnante.
C’est dans cette communauté que vit Azur, une jeune fille de quinze ans dont la curiosité est à toute épreuve. Pour mieux comprendre le monde qui l’entoure, elle pose beaucoup de questions… quitte à être rejetée par les anciens du village.
Alors, elle trouve parfois refuge dans la forêt, son havre de paix.
C’est là qu’elle fait la rencontre d’un mystérieux inconnu, Oraé.
Intrigués l’un par l’autre, ils ont pourtant du mal à établir le dialogue…
Pourquoi ne parviennent-ils pas à communiquer ? Quel mystère entoure le village des Ghénas ? Oraé va tout faire pour le découvrir, ouvrant à Azur de nouveaux horizons...



Je suis ravie de vous présenter l'ouvrage de cette auteure qui m'a demandé avec une splendide lettre de bien vouloir lire son roman.
Une auteure pleine d'humilité, de délicatesse et de poésie à l'image de l'histoire qu'elle nous conte ici.


C'est une très jolie histoire, délicate, poétique... On rencontre Azur, qui est rejetée par ceux de son peuple car trop curieuse du monde extérieur.
Elle se réfugie alors aux confins de la forêt afin d'effectuer les tâches de sa mère qui sont harassantes mais dans lesquelles la jeune fille se complaît car elle n'y est tout simplement pas montrée du doigt.

Elle y rencontre Oraé, jeune fugueur qui est tellement intrigué par Azur et son incapacité à communiquer qu'il décide de vivre dans la forêt.
C'est ainsi qu'une amitié se crée entre eux...
Nous allons les suivre au jour le jour et à travers les saisons, au rythme des caprices de la nature.
Chacun va apprendre de l'autre malgré la barrière de la communication.


Point de suspens ou de course poursuite ici, juste une très belle histoire qui soulève beaucoup de questionnements quand à l'utilisation du langage mais également sur le jugement qu'on porte sur autrui.
L'auteure met en lumière les préjugés qu'on peut ressentir vis à vis d'une personne parce qu'elle ne nous ressemble pas ou tout simplement car elle n'agit pas comme nous...
Astucieusement et avec finesse, Amélie Haurhay mêle ces problématiques à l'histoire qui lie les deux personnages.
Il en ressort beaucoup de douceur, une certaine naïveté, touchante, de ces moments échangés entre Azur et Oraé.
Les émotions ont la part belle car se sont elles qui motiveront nos personnages à aller de l'avant, à braver les interdits et tout simplement à vouloir comprendre.


J'ai adoré la plume de l'auteure, je l'ai trouvé tellement douce, elle m'a emmené avec elle dans cette somptueuse forêt et réussit à me transmettre les sensations qui s'en dégagent ainsi que le mystère qui l'entoure.
C'est une histoire qu'on suit au jour le jour sans qu'il y ait pléthore de rebondissements et pourtant je ne me suis pas ennuyée. C'est un voyage initiatique qui nous est offert.
Les personnages sont émouvants dans leur jeunesse et leur découverte des sentiments et de l'autre.

En bref, une très belle histoire douce et poétique qui m'a transportée dans cet univers mystérieux.



samedi 11 février 2017

Wanda

Auteur : Wendall Utroi
Autoédition
Format numérique
Vous pouvez l'acheter ICI!

Résumé : 


Quand l’amour d’une mère s’estompe et s’efface, Quand un père s’avère absent et lâche, Tout peut arriver. ...
Quand la souffrance est votre seule amie,
Quand on n'a que la mort pour seul bagage,
On peut craindre le pire. ...
Je m’appelle Wanda, je vais avoir treize ans,
Aidez-moi !

Après « un genou à terre » et « l’enjeu », l’auteur récidive et vous convie à découvrir l’histoire palpitante de Wanda. À l’âge où le monde bascule ; plus une enfant, pas encore une adolescente, elle va fuir et tenter de se construire.



                                    

J'ai découvert Wendall Utroi grâce au ABC Challenge Autoédités que j'ai débuté cette année. Lena Walker a eu la gentillesse de me diriger vers cet auteur pour la lettre "U" tout simplement...
Et comme toutes les bonnes surprises, elles naissent dans les rues du hasard, je fus absolument envoûtée par ce roman.
Je ne m'attendais tout simplement pas à cela, je m'étais sans doute déjà formaté un schéma narratif lambda sur une adolescente parmi d'autres et pourtant...les préjugés, une fois de plus, m'ont giflé et pour mon plus grand plaisir (je ne suis pas maso non plus, alors on se détend...)



Fait assez rare pour que je le souligne : un résumé qui n'en dévoile pas trop! Il laisse toute sa place au suspens et à l'histoire en elle même.

Passée les premières pages, j'ai appris à connaitre Wanda, fille d'une mère dépressive et alcoolique et d'un père absent. 
Rejetée car différente, elle pense que personne ne l'aime sauf sa chienne pour qui elle ressent un amour inconditionnel et réciproque. 
Cette dernière panse les plaies que ses parents ouvrent et lui permet de survivre à chaque jour. 
Mais voilà...aujourd'hui, sa chienne est décédée et de ce fait va découler tous les événements qui vont suivre.


Une action après l'autre, j'ai suivi Wanda sans me douter un seul instant de ce qu'il allait advenir, je n'y étais tout simplement pas préparée...
Lorsque cela s'est produit, je ne vous spoile pas non plus, et bien cela fut littéralement une onde de choc qui a fait vibrer tout mon corps mais surtout mon esprit, car pour moi, ce n'était pas dans le concevable... 
Je ne m'y attendais clairement pas car l'auteur amène l'événement avec brio et il gère magnifiquement bien une tension qui suggère une catastrophe sans qu'on en soit sûr.
Il joue avec le suspens et je me suis littéralement laissée "happée" par le récit et par ce personnage somme toute incroyable et énigmatique qu'est Wanda.


Il m'est très difficile de vous décrire cette expérience sans trop vous en dire car c'est là l'un des atouts majeurs de l'histoire : ses effets de surprise : des couperets qui tombent là où on ne les attend pas!

J'ai adoré l'écriture de Wendall Utroi : elle est addictive et manie les émotions avec intelligence et un certain génie dans la manière de nous les amener.
L"auteur décortique l'esprit de la jeune fille et nous le traduit sans tomber dans l'excès ou le stéréotypé.


Ses personnages se dénotent tous d'une manière ou d'une autre, chacun porte sa blessure et la panse du mieux qu'il peut... 
Encore une fois, c'est le traitement des émotions qui m'a le plus marquée.
Wendall Utroi retranscrit la peine la plus profonde, le désarroi total, la haine sans tomber dans la surenchère. 
Il nous enveloppe dans une palette de sentiments intenses et retentissants, il n'y a pas de demi mesure ce qui rend ce récit encore plus puissant, plus prenant, tout simplement addictif.


En bref, un roman qui m'a fait vibrer du début à la fin et dont je suis totalement tombée sous le charme.



Secrets Mortels : L'intégrale

Auteur : Sam Carda
Autoédition
Format numérique

Résumé :



Parfois, un secret trop bien gardé peut coûter cher... Qui oserait pénétrer dans le Domaine des Fontaines, prestigieuse résidence de la plus puissante et influente famille de Bordeaux ?
Enora Visconti, propriétaire des lieux depuis toujours, met un point d’honneur à sauver la réputation de sa famille et à garder son image de femme froide intacte. Mais lorsque sa gouvernante, Amélie Beaufort, est retrouvée morte dans le jardin, tout bascule. Accident ? Meurtre ?
La réputation des Visconti est ternie, leur nom est cité dans tous les journaux, la vente de leur illustre vin diminue.
Quentin Marina, jeune journaliste ambitieux, décide de mener l'enquête afin de dévoiler tous leurs secrets. Mais tout ne se passe pas comme prévu.
Un secret en cache souvent un autre. La mort frappe à nouveau. Elle est encore plus cruelle, plus inattendue, plus spectaculaire ! Les secrets, n’en ayez aucun, sinon ils vous tueront ! (Cet ouvrage contient l’intégralité des trois saisons de Secrets Mortels)





Cela faisait longtemps que je souhaitais lire cette trilogie! J'ai réussi à la caler parmi mes SP pour mon plus grand plaisir! Eh oui cet avatar qui fait chut ne me narguera plus sur Twitter, non mais^^
A la base, je devais lire uniquement la saison 1... mais voyez vous c'est l'intégrale que j'avais entre les mains et Sam Carda est diabolique surtout lorsqu'il s'agit des dernières lignes d'un tome...
Vu que je suis faible et surtout très curieuse, je n'ai pu m'empêcher de lire la saison 2... puis la 3...
Je n'ai aucune volonté que voulez vous!
Mention spéciale pour la couverture de cet intégrale qui est juste sublime et qui représente parfaitement ce roman mystérieux peuplé de sombres secrets et qui se déroule dans l'univers du vin.



J'ai commencé ce livre ne sachant pas trop à quelle sauce j'allais être mangée et c'est ce que j'adore lorsque je découvre de nouveaux auteurs : on ne connait pas leur manière de procéder ce qui rend le tout encore plus surprenant et jouissif.

Sam Carda ne perd pas son temps en fioritures et rentre immédiatement dans le vif du sujet!
Nous suivons donc Quentin, un journaliste qui tente de pénétrer dans le domaine des Fontaines où résident Enora et Evan Visconti, le couple qui règne sur ces lieux mais surtout sur le monde du vin. Cependant, ils enrobent leur vie d'un voile de mystère que personne ne parvient à percer, mais Quentin est malin et a une mission à remplir, bien mystérieuse également...


A savoir que durant ces 3 saisons, on ne suit pas un personnage mais tous sans qu'aucun ne dévoile l'entièreté de ce qui le motive, juste des bribes qui nous conduiront dans une direction, puis dans l'autre.
Lorsqu'on pense détenir la vérité, un nouvel indice se dévoile et brise toutes nos certitudes.
Sam Carda est un maestro du suspens, il possède une capacité à gérer une tension juste incroyable et le suspens ne faiblit à aucun moment car, de toute ma vie, jamais je n'ai eu affaire à un roman ponctué d'autant de rebondissements.
Les situations sont bouleversées toutes les deux pages maintenant un rythme effréné.
C'est une véritable toile d'araignée que l'auteur a tissée, chaque personnage se tenant à un fil qui bientôt se mêlera aux autres, mais quel est le rôle que chacun jouera? Telle est la question! (je me retiens de faire une blague nulle sur Sherlock Holmes alors un peu de respect que diable!)


La trame du récit est juste stupéfiante : l'auteur réussit le pari de donner vie à un nombre non négligeable de personnages sans jamais en délaisser un seul.
Plus on creuse dans le récit, plus les mystères s'amoncellent.

La plume est parfaite, des descriptions en trois coups de pinceaux et des situations finement ciselées.
Sam Carda est incisif, ne se perd pas dans l'inutile et va droit au but pour mon plus grand plaisir.
Une plume nette et efficace à la hauteur du récit qu'il nous livre sans jamais tomber dans le minimalisme!


Vous l'aurez deviné, je suis totalement fan de cette incroyable trilogie avec une construction absolument effarante, extraordinaire, sensationnelle... et je pourrais vous sortir encore de nombreux synonymes pour espérer être à la hauteur d'un tel roman.

Si vous aimez le thriller et être surpris, être manipulé et en même temps exalté par un monceau de mystères, ne cherchez plus Sam Carda est votre auteur!


En bref, une trilogie mystérieuse et inventive, magnifiquement construite et addictive au possible!



vendredi 10 février 2017

Charlie, 17 ans

Auteur : Nina Frey
Edition : Autoédition
Format numérique


Résumé :



« Je m'appelle Charlie. Oui. Je sais ce que vous vous dites. Exactement comme les 66 millions de français, et le bon milliard de nos soutiens à l'International.
Je m'appelle Charlie, sauf que moi c'est pour de vrai. » Charlie Legendre, a 17 ans.
Elle n'a jamais compris pourquoi ses parents l'avaient appelée Charlie.
Sauf que le 7 janvier 2015, son prénom se fait l'écho du drame qui vient de se produire.
Sami Bensouda a 17 ans aussi, et son prénom se fait le miroir d'une société en quête d'elle même, et de ce "nous" rendu si fragile.
Alors, face aux réactions de leurs proches et amis, l'un comme l'autre ils vont tenter de faire face à la violence de l'instant, et à la question brûlante de l'"Après-Charlie".





Cela faisait un moment que ce roman était dans ma PAL... Pourquoi? Tout simplement car je pense que ce n'est pas un livre à prendre à la légère et qu'il faut être dans de bonnes dispositions pour le lire, le comprendre et surtout le ressentir.
Lorsqu'un roman met en lumière un drame qui nous touche de si près et qui a fait vaciller toutes nos certitudes, il faut s'armer, psychologiquement parlant, un minimum.


Nous suivons donc Charlie et Sami, lycéens de 17 ans qui vont nous livrer tous leurs ressentis :  avant, pendant et après le drame de Charlie Hebdo.

Je ne saurais comment traiter ce sujet et encore moins en faire un roman...
Nina Frey l'a fait et avec une délicatesse dans le traitement des émotions et un réalisme qui m'ont serré le cœur.


On se souvient tous ce que l'on faisait ce jour là, personnellement, je suis en Normandie, du coup la peur était moins présente dans mes contrées mais ici nous suivons des adolescents qui vivent à quelques kilomètres, quelques rues de l'attentat qui s'est produit et les émotions s'en trouvent exacerbées.
Ils découvrent tout en direct via les réseaux sociaux etc et essaient de comprendre alors que nous, la vérité nous était livrée déjà traduite par nos journaux télévisés.


Nina Frey réussit le pari de traiter toute la palette des émotions qui ont été ressenties durant cette terrible semaine et cela va de la haine, la colère, la peur à des comportements de moqueries abjectes sur la situation, juste pour cacher sa frayeur et se donner une contenance...
Car en réalité, nous sommes tous dans le même bateau et nous sommes terrifiés qu'un attentat puisse nous tomber dessus du jour au lendemain.

C'est un prisme émotionnel que l'auteure nous livre avec intelligence et sans aucun jugement de sa part car chaque point de vue y trouve sa place et elle lui donne une voix pour s'exprimer.

J'ai aimé le fait qu'un des deux personnages soit musulman, j'ai pu voir son ressenti face à la stigmatisation que font systématiquement les "non musulmans" après un attentat.
Il devient la cible de certains de ses camarades, comme si les auteurs de cet attentat étaient liés à lui, juste parce qu'ils partagent la même confession.
Sami est en colère, il ne comprend pas et il ne supporte pas cet situation alors que de l'autre côté on a le personnage de Charlie, perdue dans cette folie, révoltée, elle veut se battre pour notre droit à l'expression, ses émotions sont intenses et encore plus lorsque la révolte nationale porte son nom : "Je suis Charlie".


Le roman se divise en chapitres qui portent chacun, une date, une heure et une citation.
On vit la tragédie au jour le jour ce qui rend le tout encore plus intense.
J'étais avec Charlie et Sami tout le long du roman, j'ai tout vécu en même temps qu'eux et quelque part cela m'a fait du bien car j'aurais voulu pouvoir faire comme eux : marcher pour le droit à l'expression!
Et grâce à ce livre, quelque part, je l'ai vécu et cela m'a ébranlée.
Ce roman m'a totalement déstabilisée, secouée, j'ai été submergée par toutes ces émotions...

Pardonnez moi pour cette chronique quelque peu chaotique, j'ai grande peine à coucher sur le papier tout ce que j'ai pu ressentir et à vous le transmettre.
Je ressors de cette lecture bouleversée... mais pour moi elle a été révélatrice et nécessaire.



En bref, un roman poignant qui me laissera une marque indélébile, merci à Nina frey


mardi 7 février 2017

Powerful, Tome 1 : Le royaume d'Harcilor

Auteur : S.N. Lemoing
Edition : Autoédition
Format numérique

Résumé :



Depuis douze ans, le pouvoir a été usurpé au royaume d'Harcilor.
Cyr, un homme de savoir, et son fils adoptif, Kaaz, ont constitué une école secrète.
En effet, dans ce monde certaines personnes naissent dotées de pouvoirs magiques : les Silarens.
Seulement, il n'est pas toujours aisé de déceler ses pouvoirs. Ils seront bientôt rejoints par une jeune femme bien mystérieuse qui a beaucoup à leur apprendre.
Alors que Litar, reconnu comme l'être le plus puissant du royaume s'absente durant quelques temps, ils entrevoient pour la première fois la possibilité d'agir. Parviendront-ils à retrouver leur liberté ? Feront-ils les bons choix ?



Sa charmante auteure m'a proposé de lire son roman et c'est avec plaisir que j'ai accepté!
De la Fantasy! Cela faisait un petit moment que je n'avais pas eu l'occasion de m'y replonger et S.N.Lemoing est venue à mon secours.
D'ailleurs cette auteure n’œuvre pas uniquement dans la Fantasy mais également dans d'autres genre comme la chick-lit avec "Mes 7 ex" et la bit-lit avec "Shewolf".
Autant dire qu'elle une palette très variée et surtout une imagination sans limite.
Voici son BLOG!


J'ai beaucoup aimé ce roman qui nous dévoile un univers riche.
Nous sommes au royaume d'Harcilor où vivent à la fois les "silarens", des êtres humains possédant des dons tels que l'embrasement ou l'invisibilité et les "iesilarens", des êtres humains ordinaires.
Ces habitants vivent sous le joug d'un roi tyrannique qui a usurpé le pouvoir et empêche la population de s'instruire, se chauffer convenablement et même de manger à sa fin.
Mais une rébellion se prépare...

On rentre très vite dans le vif du sujet. J'ai beaucoup aimé cet univers et ces divers personnages car l'auteure ne se cantonne pas uniquement à un héros principal mais va suivre divers protagonistes qui, chacun à leur manière, va avoir un rôle à  jouer dans la rébellion.


La plume est fluide et les descriptions sont suffisamment détaillées pour qu'on se projette dans ce monde.
L'auteure nous transmet parfaitement ce sentiment de misère qui plane sur le royaume ainsi que tous les malheurs qu'il subit :  la maladie, les morts...
J'ai été touchée par toute cette désolation et moi même je me mêlais à ces personnes qui ayant tout perdu, veulent reprendre ce qui leur revient de droit.


L'auteure a également commencé à nous transmettre l'ancienne langue de ce royaume : le Tystena. Elle explique à chaque fois ce que signifie tel préfixe ou tel suffixe ce qui permet de comprendre cette langue perdue mais également la signification des plantes et autres...
J'ai bien aimé ce principe mais j'admets que parfois cela coupe un peu la trame narrative quand bien même ces informations sont précieuses.
C'est tout de même une prouesse d'inventer sa propre langue, je m'incline bien bas devant l'auteure!


Les personnages sont très variés, je me suis attachée en particulier à Cyr avec ses yeux plein de sagesse et son humilité.
J'avoue que je me suis moins attardée sur les autres car très nombreux, on ne peut pas s'attacher intimement à tous.
On est vraiment dans la fantasy pure avec une myriade de personnage, une quête, de la magie et l'auteure maîtrise bien son univers.
Elle en a installé les bases sur ce premier tome et j'ai hâte de voir ce que cela va donner dans les prochains, j'aime beaucoup le monde qu'elle a crée ainsi que toute cette mythologie qui l'enveloppe, je n'ai donc qu'une seule chose à dire ou plutôt à écrire : à bientôt!


En bref, un monde de Fantasy comme je les aime qui pose les bases d'une belle aventure.