jeudi 8 décembre 2016

Fleurs Captives

Auteur : Virginia C. Andrews
Edition : J'ai lu (1986)
Pages : 378


Résumé :


A la mort de son mari, Corinne retourne dans la demeure parentale en compagnie de ses quatre enfants. Malheureusement, la vie deviendra rapidement un enfer pour cette famille maudite.
Pour de sombres histoires d'héritage, l'existence des enfants doit rester cachée aux yeux du père de Corinne, avec lequel elle est brouillée.
Sa mère, pour sa part, se montre vindicative et terrible envers eux : sous couvert de les préserver, elle les séquestre dans le grenier avec à peine de quoi subsister. Alors, pour oublier, ils font de cet endroit d'incertitudes et de traumatismes le royaume de leurs jeux et de leurs rêves, le refuge secret de leur tendresse, à l'écart du monde. Mais les jours deviennent des semaines et les semaines des mois.
Très loin d'être au bout de leurs surprises, dans cette atmosphère délétère de complots familiaux, leur seul objectif demeure de s'échapper. A n'importe quel prix.




Ce sont des amis qui m'ont prêté ce roman dont je ne connais pas du tout l'auteur... Eh oui ça peut arriver!^^ Comme j'aime faire des découvertes et qu'ils m'ont particulièrement bien vendu l'histoire, je me suis plongée dedans...et n'en suis pas sortie indemne...

C'est l'histoire d'une famille heureuse à qui la vie sourit et qui ne s'inquiète de rien. 
Le bonheur les enlace chaque jour et ainsi va leurs vies...jusqu'au jour où un drame va tout remettre en cause : le père meurt tragiquement et la mère doit emmener ses enfants chez ses riches parents car elle n'a plus un sou.

C'est dans ce manoir que les événements vont prendre un tour tragique... La mère a fuit ses parents il y a des années pour une faute qu'ils considèrent impardonnable. 
Son père est mourant et riche... La mère, Corinne, compte ainsi regagner son amour et par la même sa place sur le testament. 
Seulement pour cela, il faut cacher l'existence des enfants, juste quelques jours afin de laisser le temps à leur mère d'arranger les choses.
Ainsi ils doivent restés enfermés dans une chambre aux rideaux fermés n'ayant accès qu'à un vaste grenier infesté de toutes sortes de nuisibles... 
C'est seulement pour quelques jours...enfin c'est ce qui a été dit au départ...

J'ai commencé ce roman un peu dans l'incompréhension, je voyais cette famille heureuse aimant ses enfants plus que tout et je me demandais : mais comment ces enfants ont ils pu finir enfermés?
En effet, l'auteure prend bien le temps de décrire cet univers de bonheur chatoyant, d'amour profond que chacun des membres de cette famille partage, ce qui rend encore plus violent le tour que prennent les choses.,

Je dois l'admettre, il y a longtemps qu'un roman ne m'a pas donné une gifle pareille! 
J'ai été littéralement saisie, étouffée, horrifiée par tout ce qui se déroule au fil des pages. 
Ce ne sont que des enfants et ce qu'ils subissent n'a pas de mot assez fort pour l'exprimer.
Mon cœur a été saisit, broyé, piétiné... mais toujours demeure l'espoir au fil des pages et au travers des yeux de ces enfants qui ont confiance malgré tout ce qu'ils subissent. 
Après tout, leur mère a promit n'est ce pas? 
On découvre que de sombres secrets ont tissé leurs toiles il y a des années de cela et que ce sont eux qui ont décidés du destin de ces enfants qui n'y comprennent rien car on leur cache tout.
Pourquoi doivent ils rester enfermés? Quelle a été la faute de leur mère? Pourquoi leur grand mère les déteste à ce point?

Des questions qui trouveront des réponses mais loin de celles auxquelles ont s'attend...
Ce roman a été émotionnellement dur à lire et en même temps je l'ai adoré, c'est tellement paradoxal...
J'ai suivi ces enfants et j'espérais à chaque page que leur supplice prenne fin.
A certains moments on pense avoir compris, et pourtant le comble de l'horreur n'est pas encore là mes amis donc accrochez bien votre petit cœur et lisez ce très beau roman si touchant et en même temps si cruel.
L'écriture de Virginia C. Andreuws est vraiment belle, je dirais même une écriture à l'ancienne car les événements se passent loin de notre époque malgré tout, ce qui donne un côté suranné que j'ai apprécié.
Elle va très loin dans la description des émotions des enfants et les détaille à la perfection car chaque phrase m'a atteinte.  
Je me suis sentie grandir à leurs côtés, j'ai senti les changements qui s'opéraient en eux.
Elle va vraiment au fond des sentiments pour en extraire le bon et le mauvais et en imprégner son lecteur ce qui donne à ce livre cette aspect si saisissant car on ne peut en aucun cas demeurer insensible.
Malgré tout, j'ai ressenti quelques longueurs à un moment donné mais je pense que cela a été voulu par l'auteure, juste pour nous préparer pour la suite...que je tairais.

J'ai dévoré ce livre car il est très difficile de le reposer, l'impression d'abandonner ces enfants et toujours là et on veut savoir s'ils vont se sortir de cet enfer, ce que leur réserve le futur.
C'est une lecture que je n'oublierai pas tant la violence des actes et des sentiments m'ont percutés.
Mais je ne voudrais pas vous en dégoûter loin de là. J'ai adoré ce roman, même s'il est dur, et il est certain qu'il fait parti de ceux dont on garde longtemps le souvenir, un roman qui nous marque.
D'autant plus, car on sait, au fond de nous, que ce genre d'événement n'est malheureusement pas toujours de la fiction...


En bref, un roman percutant qui nous mène dans les abysses de l'horreur mais où l'espoir à toujours une petite place, dans les yeux de ces enfants...



2 commentaires:

  1. Waw ce roman à l'air... Je ne trouve même pas le mot. Tu en parle si bien.
    Ça me donne envie de le découvrir malgré le fait que ce soit une lecture difficile.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup ❤
      Oui c'est une lecture poignante mais qui gagne vraiment á être connue!

      Supprimer